Limits of the intellect

Les limites
de l'intellect

Bien sûr, je respecte le fait que tout le monde ici a lu les mêmes livres que moi. Nous lisons tous les mêmes livres, donc nous savons tous ce qu’ils disent, mais bien sûr, nous ne «savons» pas vraiment en lisant des livres.
                 Lire des livres, c’est bien pour commencer, mieux que de ne pas lire de livres, mais sa valeur est limitée. En fait, même participer à ce genre de retraites ou travailler avec un maître, tout ça a des limites si vous-mêmes n’êtes pas motivés pour regarder à l’intérieur.
             Il y a un processus très important pour convertir des connaissances intellectuelles en vraie compréhension car seule cette vraie compréhension fera la différence. Tout ce truc intellectuel, ça va, mais ça n’aide pas beaucoup.
           Notre ego n’acceptera pas facilement que tout ce que nous disons est nul, même si c’est la vérité. Alors bien sûr, il faut du temps pour vraiment accepter les limites de notre intellect.
               C’est très choquant de réaliser que nous sommes tellement pris dans quelque chose qui n’est pas vrai, qui est complètement nul. Il est vraiment difficile pour nous de comprendre que le travail spirituel est vraiment différent du travail que nous avons accompli pour nous instruire.
         Il ne s’agit pas d’être le premier, il ne s’agit pas d’être le plus intelligent ou le plus performant. Il s’agit d’être très ordinaire, très humble, toutes ces choses qui sont opposées à ce que nous avons appris en grandissant.
               Nous avons été éduqués à croire que nous deviendrons heureux si nous devenons le patron, nous devenons riches ou puissants. Une sorte de succès nous rendra heureux. Mais dans le travail spirituel, vous découvrez que votre vraie nature est heureuse. Vous ne devez rien faire pour cela. C’est donc à l’encontre de toute notre prétendue éducation.

Bien sûr, je respecte le fait que tout le monde ici a lu les mêmes livres que moi. Nous lisons tous les mêmes livres, donc nous savons tous ce qu’ils disent, mais bien sûr, nous ne «savons» pas vraiment en lisant des livres.
                 Lire des livres, c’est bien pour commencer, mieux que de ne pas lire de livres, mais sa valeur est limitée. En fait, même participer à ce genre de retraites ou travailler avec un maître, tout ça a des limites si vous-mêmes n’êtes pas motivés pour regarder à l’intérieur.
             Il y a un processus très important pour convertir des connaissances intellectuelles en vraie compréhension car seule cette vraie compréhension fera la différence. Tout ce truc intellectuel, ça va, mais ça n’aide pas beaucoup.
           Notre ego n’acceptera pas facilement que tout ce que nous disons est nul, même si c’est la vérité. Alors bien sûr, il faut du temps pour vraiment accepter les limites de notre intellect.
               C’est très choquant de réaliser que nous sommes tellement pris dans quelque chose qui n’est pas vrai, qui est complètement nul. Il est vraiment difficile pour nous de comprendre que le travail spirituel est vraiment différent du travail que nous avons accompli pour nous instruire.
         Il ne s’agit pas d’être le premier, il ne s’agit pas d’être le plus intelligent ou le plus performant. Il s’agit d’être très ordinaire, très humble, toutes ces choses qui sont opposées à ce que nous avons appris en grandissant.
               Nous avons été éduqués à croire que nous deviendrons heureux si nous devenons le patron, nous devenons riches ou puissants. Une sorte de succès nous rendra heureux. Mais dans le travail spirituel, vous découvrez que votre vraie nature est heureuse. Vous ne devez rien faire pour cela. C’est donc à l’encontre de toute notre prétendue éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *